Deepak Chopra « Le chemin vers l’Amour »

Le Chemin vers l’Amour

Un  extrait du livre « le chemin vers l’Amour » qui explique bien ce qui se passe en nous quand nous tombons amoureux.

« L’Amour nous replonge dans notre personnalité, il fouille dans ces recoins obscurs où nous enfouissons cette image négative de nous-mêmes. Et tomber amoureux signifie pénétrer dans ces recoins obscurs.

Le véritable Amour est plus « dangereux » que la plupart des gens ne sont prêts à l’admettre. C’est comme se retrouver nu dans un endroit public. Si le fait de tomber amoureux impliquait clairement de pénétrer dans les recoins obscurs de notre âme, personne ne prendrait ce risque. Mais d’un autre côté, aimer profondément un être suppose de s’ouvrir complètement à lui et de libérer son cœur. La présence de l’esprit rend donc ce risque acceptable.

L’esprit est notre véritable « moi », au-delà de toutes les divisions du bien et du mal, désirable et indésirable, aimable ou non aimable. L’Amour met cette réalité à vif, et c’est pourquoi tomber amoureux est un état béni. Beaucoup d’être ne connaîtront pas d’autre illumination dans toute leur existence.

Les caractéristiques de l’Amour-passion sont bien connues.

D’abord on éprouve une formidable ouverture émotionnelle, une libération. On a l’impression que tout l’être se fond avec celui de l’être aimé, on partage les mêmes sentiments, les mêmes goûts, on respire presque d’un même souffle. L’effet secondaire de cet afflux de plaisir est de calmer les soucis et l’anxiété. Toutes nos inquiétudes sur des sujets triviaux comme l’argent, la carrière et le sort de l’humanité sont effacées par l’engouement qui s’est emparé de nous.

Même si vous n’avez aucune culture spirituelle, en tombant amoureux, vous éprouvez cette jubilation de l’âme.
Comme le dit le grand poète Rumi : « Quand l’Amour a effleuré pour la première fois les lèvres de l’être humain, il s’est mis à chanter. »

Cette bénédiction que nous éprouvons en tombant amoureux vient de l’esprit, mais celle-ci est bloquée par l’ego. L’ego protège votre image de vous-même. Il crée ces recoins obscurs, bien compartimentés où vous avez enfoui tous les aspects de vous que vous n’aimez pas.

L’Amour est un flux et ces cloisons crées par l’ego l’empêchent de circuler librement.

En langage métaphysique, ce problème est celui de la dualité. En séparant le bien du mal nous soulignons le fait que certains aspects de notre personnalité ne sont pas aimables, sinon pourquoi les dissimulerions nous ?

Nous nous transformons en « profils ».

Notre profil semble ne renfermer que des aspects bons et estimables de nous mais si une autre personne se hasarde à nous aimer, elle découvre bientôt tous les autres aspects de notre personnalité et nombre d’entre eux ne sont pas si séduisants.

Une des plus cruelles conséquences de la dualité est de tenir l’Amour à distance.

« Etre ouvert » est assimilé à « être faible ». « Etre fermé » est assimilé à « être fort ».

Nous croyons tous en une dualité qui induit la perception que les êtres sont séparés. Nous avons des corps séparés, des esprits séparés, des mémoires et des cultures différentes et cette séparation est le fondement de toute notre existence. Mais une part de nous déteste vivre séparée, elle déteste la peur, la solitude, le soupçon et l’aliénation qu’accompagne cet isolement total. Cette part réclame l’Amour pour résoudre sa douleur. Si seulement on pouvait trouver quelqu’un qui nous aime, peut-être cette séparation s’effacerait-elle…

Tout au fond de leur cœur, la plupart des gens ressentent les tiraillements de la séparation. Mais croyez vous vraiment que cet être parfait dont vous rêvez vous attend quelque part dans le monde ? Cette utopie a beau être la plus répandue, la réalité ne cesse de la contredire parce que la personne qui vous attend est toujours un reflet de vous-même !

Nous cherchons tous une source d’Amour qui brisera notre solitude et comblera le manque que nous ressentons au fond de nous et c’est exactement ce qui arrive quand nous tombons amoureux.

Par exemple, la plupart des hommes ressentent un manque de tendresse, tendresse qu’ils espèrent trouver chez une femme. La plupart des femmes ressentent un manque de force, force qu’elles espèrent trouver chez un homme. Quel que soit le besoin, la personne qui le comble devient une source d’Amour.

La question devient alors la suivante :

Comment maintenir cet état de choses ? La personne qui correspond à nos besoins peut-elle durablement nous donner le sentiment que nous sommes aimés, que nous sommes aimables ? Je ne le crois pas !

Trop de vérités honteuses sont cachées au fond de nous. Le travail de guérison est trop considérable. Donc, au bout d’un moment, la source extérieure perd de sa force, elle cesse d’agir et certaines vérités commencent à poindre :

On ne peut jamais recevoir plus d’Amour qu’on est prêt à en recevoir. On ne peut donner plus d’Amour qu’on n’en a en soi.
L’Amour que nous renvoie l’autre puise sa source dans notre propre cœur. Avant cela nous n’avons pas résolu la séparation, nous l’avons seulement masquée !

Alors, nous pouvons continuer à chercher l’Amour ici ou là, au hasard, nous pouvons nous contenter de ce que nous avons, nous pouvons chercher des satisfactions ailleurs que dans l’Amour, mais nous pouvons aussi être totalement honnêtes avec nous-mêmes et renoncer à chercher au dehors.

En tant que guérisseur, l’Amour ne connait pas de limites, mais il faut accepter d’y engager tout son être.

C’est la condition nécessaire pour que le baume de l’Amour agisse.
En réalité, nous sommes à la foi le don et celui qui nous donne. La dualité est et a toujours été une illusion.
Personne ne t’attend ! Il n’y a que toi et l’Amour que tu te portes à toi-même. En esprit, tu es uni à toutes les autres âmes et le seul but de la séparation pour toi est de rejoindre cette unité.
C’est pourquoi, l’Amour est une bénédiction.

S’il est l’ultime réalité, comme les grands maîtres nous l’ont appris, alors la moindre ébauche de communication est un geste d’Amour.
Percer le mur de la séparation, que ce soit avec l’être aimé, un ami, des parents, ou un étranger, c’est agir au nom de l’Amour, que nous en prenions conscience ou non.

L’Amour n’a pas besoin de foi parce que la séparation est une illusion. C’est notre croyance en la séparation qui réclame la foi. L’Amour est réel, nous l’éprouvons, nous le cultivons, nous apprenons en aimant, nous comptons sur l’Amour.
Laissons tomber la foi, cessons de souhaiter et d’espérer, appliquons nos efforts à ce qui est réel !

La dualité est si inconsistante qu’elle peut se désagréger à tout moment. Notre imagination nous fait croire que l’Amour est séparé de nous. En fait il n’y a rien d’autre que lui, une fois que nous sommes prêts à l’accepter.
L’Amour est l’unique bénédiction ! »

Extrait du livre de Deepak Chopra « Le chemin vers l’Amour »

Nathalie J Estevez

Si vous souhaitez me contacter pour un Accompagnement en Développement Personnel et Spirituel, le parcours Flammes Jumelles ou Comprendre et Développer vos dons.
mail : carpediemadvitam@yahoo.com

***************************************🙏😇🥰**********************************

Si vous souhaitez une guidance personnalisée vous pouvez me joindre directement au 0890172538 du
Lundi au Vendredi 10h à 15h Et de 20h à 23h00
Samedi de 10h à 13h

***************************************🙏😇🥰**********************************

Si vous souhaitez faire un don pour me soutenir dans mon travail, je vous invite à suivre le lien :
https://www.paypal.com/donate?hosted_button_id=B
X28UCHULM98Y

***************************************🙏😇🥰**********************************

Si vous souhaitez me suivre sur les réseaux sociaux :

Facebook : carpe diem ad vitam æternam

Instagram :
Français : carpediem_advitam
Espagnol : carpediemadvitamaeternam_spain

Snap : thaliju



Catégories :Conscience et éveil

Tags:, ,

%d blogueurs aiment cette page :